Le « Stream Ripping » : le pire cauchemar de l’industrie musicale

2026983_le-stream-ripping-cette-nouvelle-menace-pour-lindustrie-musicale-web-tete-0211282398378

Alors que le streaming musicale est de plus en plus plébiscité par les utilisateurs pour écouter de la musique, les mauvaises habitudes n’ont pas pour autant disparu. Bien au contraire…

En effet, la Fédération Internationale de l’Industrie Phonographique (International Federation of the Phonographic Industry (IFPI) en anglais) tire la sonnette d’alarme ce mardi 13 septembre. D’après les résultats d’une étude Ipsos qui porte sur l’évolution des comportements par rapport à la musique enregistrée, encore trop d’internautes consomment de la musique de manière illégale en utilisant des outils de piratage depuis des plateformes types telles que Youtube, Dailymotion etc… Ce phénomène porte un nom: le « Stream Ripping » et ne fait qu’augmenter depuis des mois (20% cette année selon l’IFPI).

Les jeunes sont les premiers concernés

Selon les conclusions de l’IFPI, 49% des 16-24 ans, 40 % des 25-34 ans ainsi que trois internautes sur dix sans distinction d’âge auraient eu recours au « Stream Ripping » au cours de ces six derniers mois.

Youtube pointé du doigt

Toujours selon l’IFPI, pas moins de 82% des utilisateurs de la célèbre plateforme s’en servirait pour écouter de la musique et chez les 16-25 ans ce taux atteint les 93%. Un chiffre que l’IFPI trouve astronomique compte tenu du statut de plateforme vidéo dont bénéficie Youtube. Le bras de fer avec le géant Google ne fait donc que commencer…

efb3d8be0319721ef751da0b05d9f6a5-1473858187

Crédits images : Alvinet / Les Echos

Un commentaire sur “Le « Stream Ripping » : le pire cauchemar de l’industrie musicale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *