Le tout premier homicide causé par un robot

Usine de Ford

L’histoire remonte au 25 janvier 1979 dans le Michigan aux USA. Robert Williams, un employé d’une usine Ford, travaillait tous les jours en compagnie de robots, ces derniers également employés par l’entreprise.

Un jour, Robert constate que l’un des robots, censé collecter des pièces dans un des entrepôts, n’est pas dans son état normal. Sans doute en raison d’un dysfonctionnement technique, il est particulièrement lent. Robert décide ensuite de se saisir d’une pièce pour faire accélérer son rythme.

Hélas, le bras métallique du robot entre violemment en collision dans la partie basse arrière du crâne de notre employé humain, ce qui le tua sur le coup. Le corps sera découvert par ses collègues de travail une demi-heure plus tard et le robot débranché immédiatement après cette découverte. Le responsable de l’usine et les fabricants du robot ont été condamnés à payer 10 millions de dollars à la famille de la victime dans le cadre de cet homicide jugé involontaire.

Une histoire dans le même genre est arrivé deux années plus tard au Japon. Kenji Urada, un ingénieur de 37 ans travaillant dans une usine Kawasaki, s’est vu propulsé dans la direction d’une broyeuse après avoir voulu résoudre une panne provenant d’une machine. Le bras hydraulique ne voulant pas fonctionner s’est réactivé durant l’opération de maintenance. Il s’agira du second meurtre répertorié venant d’un robot.

Crédits images: Humanoides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *