Le tout premier bug informatique

Photo de l'insecte du premier bug

Les plus grands informaticiens ont dû y faire face, je vais vous parler aujourd’hui des bugs informatiques. D’où vient le tout premier bug et pourquoi l’appelle-t-on ainsi ?

L’utilisation du mot “bug” pour désigner le dysfonctionnement d’un ordinateur, d’un logiciel ou d’un service informatique aurait trouvé son origine dans les années 1940. Mais pourquoi avoir donné ce nom précisément ? Je vous rappelle que le terme “bug” vient de la langue anglaise et signifie “insecte” en français. Alors pourquoi assigner un insecte à un bug ? Pour tout connaître sur cette histoire, nous allons repartir quelques années en arrière, en 1945.

Le 9 septembre de cette fameuse année, Grace Hopper, un officier de l’US Navy, travaillait sur un ordinateur Harvard Mark II, l’ancêtre du PC que nous connaissons actuellement. Ce PC de l’époque occupait un volume considérable, consommait beaucoup d’énergie et produisait beaucoup de chaleur. Cette haute température avait tendance à attirer de nombreux insectes, ces derniers s’invitaient un peu partout entre les composants des machines. L’officier avait ainsi trouvé un papillon coincé entre les relais électriques de la machine.

L'ordinateur Harward Mark II

L’ordinateur Harward Mark II

Celui-ci a causé un court-circuit et provoqué un dysfonctionnement de l’ordinateur. C’est d’ici que provient le “bug dans l’ordinateur”, un insecte était tout simplement entré à l’intérieur. Cette explication ne relate peut-être pas le tout premier bug de l’histoire, mais est tirée du tout premier rapport de bug de l’histoire, tenue dans le journal de Grace Hopper.

Désormais et cela malgré l’évolution technologique, le terme de “bug” ou “bogue” en français est resté dans l’histoire. Nous l’utilisons partout, que ce soit pour un problème hardware, software ou même dans le langage courant lorsqu’un soucis se présente devant nous. Les récentes générations utilisent par exemple le mot en dehors du domaine de l’informatique, cela grâce à l’évolution de la langue.

D’ailleurs, l’officier de la Navy a malgré tout pris soin de coller l’insecte dans le journal, vous pourrez retrouver la photo en haut de l’article.

Crédits images: TheNextWeb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *