Facebook, Twitter et Google s’unissent face aux hoaxes

Les 3 géants du web s'unissent

Né il y a seulement un an d’une initiative du géant américain Google, cette coalition a été rejoint ces dernières semaines par Facebook, Twitter ainsi que des médias nationaux français (comme l’Agence France Presse ou France Info). Leurs missions ? Faciliter les échanges entre journalistes du monde entier et l’ensemble des réseaux sociaux pour une information plus juste et surtout vérifiée sur internet. Aujourd’hui, on ne s’informent plus seulement via les médias classiques (télévision, presse écrite) mais davantage par Internet, et donc les réseaux sociaux.

Une information fausse peut très vite faire le tour du web et engendrer des conséquences plus ou moins importantes. L’alliance qui réunira plusieurs médias et géant du web se nommera “First Draft”. L’objectif est d’améliorer la qualité des informations qui parcourent le web en éliminant les canulars et les fausses informations. On retrouvera dans dans ce fameux groupe la firme Google, le New York Times, BuzzFeed, FranceInfo et dernièrement Facebook.

Tous ensemble, ils vont donc mettre en place des solutions afin de faire face à ces déboires, une plateforme permettant la vérification des informations sera mise en place prochainement.

Déjà une vingtaine de médias et associations ont rejoint « First Draft News » !

De l’Occident à l’Orient ce sont déjà une vingtaine de médias partagent leurs méthodes pour éliminer le plus rapidement possible les contenus choquants, rumeurs infondées, ou autres théories du complot qui circulent sur le web. Véritables « acteurs de la diffusion de l’information », selon Le Monde, les réseaux sociaux doivent être surveillés particulièrement par les médias traditionnels qui doivent relayer ou démentir au plus vite une information fausse sur ceux-ci car parfois les conséquences peuvent être dramatiques. Je pense notamment aux premières informations qui peuvent arriver sur les réseaux sociaux suite à un attentat. On peux avoir un nombre de blessés ou de morts faux ou carrément une intervention annoncée alors qu’il en est rien sur le terrain.

Vous l’aurez surement compris – l’objectif principal de « First Draft news » est de redonner ses lettres de noblesses aux réseaux sociaux très souvent pointés du doigt pour son manque de sérieux, de civisme par les utilisateurs. Mais « First Draft News »c’est aussi accompagner via des formations adaptées les médias un peu dépassé par la puissance des réseaux sociaux et leurs impacts et ainsi rendre l’information plus proche de nous et plus humaine.

Crédits images: Business2Community

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *